En février…

La danse et la musique sont à l’honneur pour sortir des frimas de l’hiver…

Une résidence chorégraphique permettra à la compagnie de Richard Cayre, La ligne de désir, de mettre un point final à sa trilogie commencée en 2009 sur le questionnement de l’être et de son identité. Pop Satori interprètera les réflexes moteurs d’un fœtus au travers des corps adultes. Un opus d’une véritable étrangeté mêlée d’une troublante familiarité.

La seconde résidence sera jazzy en compagnie d’un groupe « sans concession, brut de décoffrage », Req. Un équilibre parfait entre création originale et refus de la standardisation, tout le charme de l’énergie assumée.

margophiles-oarafev14-15

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s